Vue des jardins du château de Versailles Château de la Malartrie au bord de la Dordogne. Photo de Pierre Bona. Le Château de Chouvigny, dominant les Gorges de la Sioule. Musée national du château et des Trianons Balades et randonnées dans la vallée du Blavet. Le chateau de Saumure dominant la Loire La Côte Sauvage de la Presqu'île de Quiberon. Photo de GaMip. Le Pic du Canigou.

Toute l'année en camping-car

Vivre toute l'année en campingcar, retour d'expérience

Vivre toute l'année en camping-car. Abandonner sa maison pour vivre à 100% sa passion du camping-car. Larguer définitivement les amarres et devenir un vrai nomade. Voilà un beau rêve ! Même un vrai fantasme pour certains. Marie et Eric ont osé se lancer et nous ont fait l'amitié de répondre à nos questions pour nous parler de leur expérience.

Bonjour Eric. Pouvez-vous vous présenter ?

J'ai 48 ans ma femme 68 nous vivons ensemble depuis 30 ans, je suis musicien de formation et j'ai été professionnel pendant une vingtaine d'année, depuis 15 ans je suis programmeur de sites Internet et de multimédia, j'ai une petite société de création et d'hébergement.

Notre CC est un Pilote Explorateur 680 FP de Janvier 2005, nous vivons à bord depuis le 5 janvier 2005.

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans une telle aventure ?

Il y maintenant 8 ans nous nous promenions dans Marseille et nous nous sommes dit qu'il serait pas mal de louer notre maison du Luberon et de passer une année à Marseille. Sur le chemin du retour nous croisons un CC, et là ! Le déclic, acheter un camping car et vivre à l'endroit que l'on veut au moment ou on le veut. Il est vrai que lors de ma "carrière" de musicien j'ai toujours eu un fourgon aménagé dans lequel je dormais même quand un hébergement était prévu, j'ai toujours adoré dormir dans le camion.

Etes-vous toujours mobile ?

Nous sommes en permanence dans le camion, il nous arrive d'être plusieurs mois au même endroit, c'est notre maison. Les 3 premières années nous avons beaucoup circulé, au gré du vent et des envies. Généralement nous passons l'hiver en montagne, pour le ski bien sur, mais aussi l'ambiance entre Camping-caristes, les conditions extrêmes qui rapprochent, le soleil, la neige...

En ce moment nous construisons une "station d'accueil" au Camping-Car, en Bretagne. Effectivement au bout de 5 ans et 3 mois il nous manque un peu d'espace "en dur" pour le travail et accueillir la famille et les amis. Donc depuis 2 ans nous sommes plutôt sédentaires, c'est long de construire une maison, les démarche et tout et tout, une fois la construction achevée nous repartirons sur les routes.

Techniquement, quel est la plus grosse difficulté ?

La plus grosse difficulté est sans conteste la gestion de l'énergie, il faut s'adapter !! Surtout avec les ordinateurs, nous sommes totalement autonomes, groupe embarqué à gaz, 2 panneaux solaires (200W), jusqu'à présent 400 Ah de batteries remplacées par une "petite" capacité dernièrement, actuellement 200 Ah. Nous avons également une bombonne de GPL de 60l pour le gaz domestique.

L'Explorateur a un grand volume, et l'aménagement dégage pas mal d'espace vital, l'isolation n'est pas au top, mais avec l'expérience et un peu d'astuce nous contournons ce problème et le CC est maintenant très confortable jusqu'à -20° sans être un gouffre énergétique.

Pour le boulot avec les connexions mobiles ça ne change pas grand chose, à part le débit suivant les zones géographiques. Il est certain que c'est plus facile pour moi qui suis informaticien que si j'étais forgeron !!!

Pour la question administrative pas de problèmes particuliers, il faut avoir une adresse fiscale et postale.

Pensez-vous poursuivre longtemps l'expérience ?

Nous pensons continuer à vivre dans le Camping-car encore pas mal de temps, d'ailleurs notre construction est une annexe au Camping-Car, nous continuerons à dormir dans le Camping-Car lorsque celle ci sera finie, c'est vraiment notre maison, notre chambre, nous sommes tout les soirs heureux d'y dormir, bien au chaud, près de la nature et des sons de la nuit... Nous pensons tout de même d'ici une dizaines d'année faire la même chose, en bateau, un voilier, mais c'est une autre histoire...

Conseillerez-vous aux moins courageux que vous de se lancer ? Et à quelle condition ?

Conseiller au gens de se lancer, je ne sais pas, nous avons préparé le projet pendant plusieurs années, et les premiers temps ça n'a pas été drôle tous les jours. Je pense que le plus important est d'avoir une solution de replis, un terrain aménagé avec eau et électricité, faisant office d'adresse. Il ne faut pas croire que ça revient moins cher de vivre ainsi, au mieux c'est le même prix de revient qu'une habitation classique, il faut aussi être un peu bricoleur, les Camping-Car n'étant pas fait pour y vivre à l'année. Quand on est en montagne en haut d'un col à 1800 m, que la température approche les -25° degrés et que le groupe ou le chauffage donne des signes de faiblesse il faut avoir quelques notions sur leur fonctionnement !! Je ne fais jamais poser un accessoire sans être présent, si l'accessoiriste ne me veut pas dans son atelier, tant pis pour lui je vais voir ailleurs.

Parlez-nous de votre site web.

Notre site Internet est toujours en cours de refonte, je dois rédiger de nouveaux articles techniques et l'ouvrir aux autres, j'avoue que je n'ai pas beaucoup de temps actuellement pour m'en occuper et qu'il m'est difficile d'en parler.

Visiter le site Vivre en Camping-car